«

En-Marche.fr

‹ TOUTES LES ACTUALITÉS

Une semaine parlementaire bien chargée !

Mesdames, Messieurs, La semaine dernière a été très chargée au Palais Bourbon.
Partagez Tweetez Envoyez

Un texte pour renouveler notre confiance dans la vie politique.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’Assemblée nationale a très largement adopté le projet de loi de moralisation de la vie politique. Ce vote a eu lieu au terme d'une semaine de longs débats, après quasiment 50 heures d'échanges et l'examen de plus de 800 amendements.

Les mesures phares de ce texte sont les suivantes :


- L’interdiction pour les parlementaires, les ministres et les exécutifs locaux d’embaucher un membre de leur famille comme collaborateur.

- La suppression de la réserve parlementaire et de la réserve ministérielle.

- La transformation de l’indemnité représentative de frais de mandat. Le mode d’encadrement et des modalités de contrôle seront déterminés par les bureaux de l’Assemblée et du Sénat.
- L’instauration d’une peine complémentaire obligatoire d’inéligibilité en cas de crimes ou de manquements à la probité applicable à l’ensemble des élections.
- La  création d’une « banque de la démocratie » et d’un « médiateur du crédit » pour faciliter le dialogue entre banques, candidats et partis.
- La création de « registres publics » de « déports » pour les parlementaires en situation de conflits d’intérêts sur des textes ou des votes, et estimant devoir se mettre en retrait.
- Au cours des débats parlementaires, nous avons également souhaité et obtenu que soit mis en place un groupe de travail transversal pour évaluer le "Verrou de Bercy" dès septembre.

  Avec ce texte, nous avons souhaité moraliser nos pratiques et avancer vers une vie politique plus saine, sans abus. C'est une attente forte des citoyens, qui ont perdu confiance dans la vie politique, et je me réjouis que nous ayons pu faire avancer ce sujet d’une importance capitale. C'était une des promesses de notre Président qui est aujourd'hui, un mois après notre arrivée dans l'hémicycle, mise en œuvre.


Il nous faut également garder en tête que ce texte n’est que le début d’une révolution plus importante des pratiques parlementaires.  En effet, François de Rugy, Président de l’Assemblée nationale, va également dès cette semaine lancer des groupes de travail pour améliorer le fonctionnement de notre chambre parlementaire. Je souhaite à tout prix m’inscrire dans cette dynamique, contribuer aux travaux et œuvrer activement pour un fonctionnement de notre Assemblée efficace, transparent et novateur.

L'audition de Sophie Cluzel, Secrétaire en charge des Personnes handicapées.

La commission des affaires sociales, dont je suis membre, a également auditionné le mardi 25 juillet dernier la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.

Cette dernière est venue nous présenter sa feuille de route qu’elle a détaillé lors du Conseil des ministres du 7 juin dernier dans une communication intitulée « Handicap : une priorité du quinquennat ».

Sont entre autre à l’ordre du jour de la Secrétaire d’Etat :
- La rentrée scolaire 2017 pour mener un chantier de rénovation de l’accompagnement et apporter des réponses aux ruptures de parcours pour tous les enfants qui ont besoin d’un accompagnement adapté.
- La revalorisation de 100 euros par mois de l'Allocation adulte handicapé (AHH) dont le Gouvernement  a indiqué qu’il définira rapidement les modalités de mise en œuvre.
- L’amélioration des conditions de travail des accompagnants et la qualité de vie des aidants familiaux.
- Le lancement du 4ème plan autisme et pour lequel la concertation a déjà commencé.

Le plan comporte également d'autres mesures que nous pourrons travailler en amont avec les différents acteur.trices concerné.es.

La remise à la Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène SCHIAPPA, du dernier rapport du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes.


Le HCEfh a produit, suite à une demande de la Secrétaire d'Etat, un travail de réflexion et de concertation relatif à l’organisation interministérielle de la politique publique des Droits des femmes (http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/IMG/pdf/hce_avis_orga_pol_ddf_2017_07_25.pdf). Ce travail était nécessaire afin de structurer au mieux, et le plus efficacement possible, l'action publique menée pour les droits des femmes.
L'égalité femmes-hommes est la grande cause du quinquennat d'Emmanuel Macron. Je travaillerai activement et avec conviction au côté de la Secrétaire d'Etat, des parlementaires et des instances consultatives concernées pour la faire avancer !

Malgré cet emploi du temps très parisien -du fait de la session extraordinaire et des procédures accélérées qu'elle comporte -, j’ai également pu me rendre en circonscription.

J’ai notamment eu la chance d’être reçue à l’Hôtel de Police de Bordeaux par Madame Brigitte Julien, la Directrice Départementale de la Sécurité Publique de la Gironde qui m’a fait rencontrer l’ensemble des acteurs et actrices qui œuvrent pour notre sécurité sur le territoire Girondin.

 Accompagnée des différents directeurs et directrices de la police nationale, j’ai mesuré la mobilisation exceptionnelle des agents de ces services de l’Etat pour notre pays. Très enrichissante, cette rencontre est pour moi l’occasion de saluer le travail et l’engagement de l’ensemble des policiers et agents de tous corps et grades sur notre territoire. Je les remercie du temps qui m'a été consacré pour la présentation de ces différents services.

Nous attaquons ce jour la dernière semaine de la session extraordinaire de l'Assemblée nationale dont je ne manquerai pas de vous relater la teneur dès lundi prochain.

En étant à votre disposition,

Ce site utilise des cookies — En savoir plusOK